Sheba FR

Chat qui éternue : symptômes et causes de l'éternuement des chats

brown and white cat looks out the window
Article vérifié par un vétérinaire
Article vérifié par un vétérinaire
  • Condividi Sheba Partager

Tout comme chez les humains, l’éternuement est un réflexe naturel chez le chat, provoqué par une irritation de la muqueuse nasale. Des éternuements occasionnels sont donc tout à fait normaux. En revanche, s’ils sont fréquents ou persistent longtemps, ils peuvent être le signe d’un problème de santé nécessitant un traitement médical. Dans cet article, nous verrons comment repérer des éternuements anormaux et les différents facteurs qui peuvent les provoquer, ainsi que les bons comportements à adopter pour bien s’occuper de votre chat ou de votre chaton.

Pourquoi mon chat éternue ?

Simple poussière dans le nez, maladie respiratoire, inhalation d’un corps étranger… Les éternuements chez le chat peuvent avoir des causes multiples.

Mon chat éternue sans autre symptôme

Si votre chat éternue de manière occasionnelle sans présenter d’autres signes anormaux, il n’y a généralement pas lieu de s’inquiéter. Tout comme chez les humains, l’éternuement est un réflexe physiologique, généralement lié à une irritation de la muqueuse nasale. Un chat qui éternue sans autre symptôme peut par exemple être lié à la présence d’éléments irritants dans l’air, comme de la poussière, de la fumée ou encore du parfum.

Mon chat n'arrête pas d'éternuer et son nez coule

Un chat qui éternue beaucoup et présente un écoulement nasal, appelé « jetage », peut souffrir d’une infection respiratoire causée par un virus ou une bactérie, la cause la plus fréquente étant le coryza. Consultez votre vétérinaire en cas de doute ou si votre chat présente d’autres symptômes associés aux éternuements et au jetage, comme une rougeur oculaire, de la fièvre ou une perte d’appétit. Pour mieux aiguiller le diagnostic, observez la consistance, la couleur et la fréquence des écoulements et faites-en part à votre vétérinaire.

Mon chat éternue beaucoup et saigne du nez

Face à un chat qui éternue, quand s’inquiéter ? Si les éternuements s’accompagnent de saignements de nez, cela peut être dû à une blessure causée par l’inhalation d’un corps étranger, à un empoisonnement, à la présence d’une tumeur ou encore à une maladie fongique. Autant de situations qui nécessitent une prise en charge médicale immédiate auprès de votre vétérinaire, qui saura établir un diagnostic et prescrire le traitement approprié à votre animal.

Mon chat tousse et éternue

Des éternuements associés à a de la toux peuvent être des symptômes indicateurs de certains troubles de santé, comme l’asthme félin ou une autre forme de bronchite chronique. Cette maladie d’origine allergique se manifeste également par une respiration sifflante et des difficultés respiratoires. Un chat qui tousse et éternue beaucoup peut également être atteint d’autres infections respiratoires d’origine virale ou bactérienne et ne doit donc pas être pris à la légère : si votre chat présente ces symptômes, consultez votre vétérinaire.

Mon chat éternue et secoue la tête

Ce comportement peut indiquer un inconfort ou une irritation des voies respiratoires, dont les causes peuvent être multiples : allergies, infections, parasites ou présence d’un corps étranger dans le système respiratoire… Si votre chat éternue et secoue la tête de manière répétée, qu’il semble affaibli et change soudainement ses habitudes comportementales (alimentation, sommeil, toilettage), consultez votre vétérinaire.

Quels sont les symptômes du coryza chez le chat ?

Le coryza est un trouble respiratoire fréquent chez les chats, qui se traduit par différents symptômes : éternuements, toux, écoulements oculaires et nasaux, ulcères buccaux, fièvre ou encore léthargie.

Très contagieuse, cette maladie ne doit pas être prise à la légère : elle affaiblit considérablement le système immunitaire des félins, et notamment celui des chatons, pour qui elle peut s’avérer fatale. Si certains chats adultes guérissent spontanément, elle nécessite la majeure partie du temps un traitement médical ainsi qu’un suivi visant à prévenir les récidives de la maladie. Si votre chat présente des symptômes évocateurs du coryza, consultez votre vétérinaire sans attendre.

Comment prévenir les éternuements chez le chat?

Les mesures de prévention à prendre contre les éternuements chez le chat vont dépendre de leur cause. S’il est malheureusement impossible de prévenir l’apparition d’une tumeur ou l’inhalation d’un corps étranger, il est toutefois possible de préserver autant que possible votre chat contre les maladies auxquelles il est exposé, en veillant notamment à l’hygiène de son environnement, à son régime alimentaire et à sa vaccination. Voici quelques étapes à suivre :

  • Si vous avez plusieurs chats dans votre foyer, isolez le chat malade de son ou ses compagnons afin d’éviter toute contagion.
  • L’hygiène de votre animal et de son environnement est également un facteur important : pensez à laver votre chat si son pelage est sali par de la poussière, par exemple, et à désinfecter ses gamelles. Veillez à ce que les recoins où il aime se cacher soient nettoyés et dépoussiérés régulièrement. 
  • Pour prévenir les maladies, veillez à lui offrir une alimentation saine et équilibrée et à lui faire faire suffisamment d’activité physique, notamment grâce à des séances de jeu régulières.
  • Faites vacciner votre chat contre le coryza et maintenez ses vaccins à jour.

Comment soigner un chat qui éternue?

Différentes mesures peuvent être mises en œuvre pour soigner un chat qui éternue beaucoup. Tout d’abord, veillez à ce qu’il continue à s’hydrater et à s’alimenter correctement, son appétit pouvant en effet être affecté par certaines maladies à l’origine des éternuements. Privilégier des aliments humides, plus faciles à ingérer. Rappelez-vous également que contrairement aux humains, les chats ne sont pas capables de se moucher. Pour soulager votre animal, nettoyez délicatement ses yeux et son nez à l’aide d’une compresse et d’eau tiède ou de sérum physiologique.

Pour traiter les éternuements, il est indispensable d’en connaître la cause afin de fournir le traitement adéquat. Là où certains cas nécessitent seulement un traitement antibiotique, comme les maladies infectieuses causées par une bactérie, d’autres, comme les obstructions nasales, peuvent nécessiter une intervention chirurgicale. La consultation chez un vétérinaire est donc essentielle si votre chat éternue fréquemment ou que vous constatez une dégradation de son état général. Dans tous les cas, vous pouvez l’aider en limitant autant que possible les irritants respiratoires : poussières, fumées, pollution ou diffuseurs de parfums peuvent aggraver les symptômes de votre chat.

Quand faut-il aller chez le vétérinaire ?

Si votre chat éternue de manière occasionnelle et ne présente pas d’autres symptômes, pas d’inquiétude à avoir. En revanche, un chat qui éternue souvent et de manière répétée doit vous inciter à demander conseil à votre vétérinaire car cela peut être le signe d’un problème de santé. Notez également s’il présente d’autres symptômes, comme des écoulements nasaux, des saignements ou de la toux, ou qu’il semble léthargique. Ce sont autant de signes qui nécessitent une consultation immédiate.

Les éternuements sont un réflexe naturel chez le chat. S’ils sont souvent bénins, il convient néanmoins de rester vigilant à la présence d’autres symptômes afin de vous occuper au mieux de votre animal. Et si vous souhaitez mieux le comprendre, découvrez notre article sur les miaulements des chats!

Questions fréquemment posées

Est-ce grave si mon chat éternue ?

Si votre chat éternue de manière occasionnelle et ne présente aucun autre symptôme, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. En revanche, s’il éternue souvent, qu’il tousse et que son état général se dégrade, consultez immédiatement votre vétérinaire.

Comment soigner naturellement un chat qui éternue ?

Pour prévenir les éternuements chez le chat, il faut veiller à la propreté de son environnement : limitez la poussière, évitez les sources de fumée (cigarette, bougie…) ainsi que les parfums, sprays et produits ménagers qui peuvent être irritants pour votre animal.

Comment savoir si un chat a un rhume ?

Les chats ne peuvent pas attraper de rhume à proprement parler, mais ils peuvent souffrir d’infections respiratoires, la plus fréquente étant le coryza. Elle se manifeste par de la toux, des écoulements oculaires et nasaux, de la fièvre et de la léthargie, et nécessite une prise en charge vétérinaire.

ARTICLES LIÉS