Sheba FR

Chat qui tousse : Pourquoi et que dois-je faire ?

grey cat licks paw
Article vérifié par un vétérinaire
Article vérifié par un vétérinaire
  • Condividi Sheba Partager

Un chat qui tousse peut être une véritable source d’inquiétude pour ses propriétaires. Si la toux est souvent bénigne, elle peut également être indicatrice d’un problème de santé plus grave nécessitant une prise en charge vétérinaire. Comprendre son origine est donc essentiel pour prendre soin de votre animal. Dans cet article, nous verrons les causes les plus courantes de la toux chez le chat et les bons comportements à adopter.

Les différents types de toux chez le chat

Tout comme chez les humains, la toux chez le chat est un mécanisme de défense visant à expulser de l’air afin de dégager ses voies respiratoires. Elle peut parfois être difficile à distinguer des tentatives de vomissement, voire être si violente qu’elle engendre un vomissement. C’est ce que l’on appelle une toux émétisante.

Les chats peuvent être sujets à différents types de toux :

  • La toux sèche : il n’y a pas ou peu de production de mucus. Cette toux est souvent provoquée par une irritation de la gorge ou par la présence d’un corps étranger qui bloque les voies respiratoires.
  • La toux grasse : il y a production de mucus, parfois avec expectorations. Cette toux révèle la plupart du temps une affection des voies respiratoires.

Identifier le type de toux permet de mieux en déterminer la cause, et donc de mieux prendre soin de votre animal.

Les causes courantes de la toux chez les chats

La toux chez le chat peut être liée à de multiples causes, de gravité variable. Nous présentons ci-dessous les plus fréquentes.

La présence d’une boule de poils

Lorsqu’ils font leur toilette, les chats ingèrent des poils en quantité parfois importante, qui s’agglomèrent et forment des boules de poils dans leur estomac. Le chat tousse alors pour tenter d’expulser ces boules de poils. Pour prévenir leur formation, veillez à brosser régulièrement votre chat, d’autant plus s’il a les poils longs. Pensez également à lui fournir une alimentation adaptée, avec des croquettes riches en fibres qui favorisent le transit.  

L’inhalation d’un corps étranger

Un chat qui tousse, par exemple après avoir bu, peut avoir inhalé un corps étranger, comme un insecte, un brin d’herbe ou un grain de litière, qu’il tente d’expulser en toussant. Celui-ci peut irriter son appareil respiratoire ou, plus grave, obstruer sa trachée et entraver sa respiration. Consultez votre vétérinaire de toute urgence si vous constatez qu’un corps étranger est coincé dans la gorge de votre animal.

Les réactions allergiques

Pourquoi mon chat tousse ? Bien que ce ne soit pas le cas le plus fréquent, il est possible que votre animal souffre d’une allergie. Parmi les allergènes les plus fréquents, on retrouve la poussière, le pollen, la fumée, les parfums ou encore les produits ménagers.

Un chat qui tousse beaucoup, se démange et présente des écoulements nasaux peut souffrir d’allergie. Pour y remédier, pensez à éviter les litières qui libèrent beaucoup de poussière et à remplacer les produits ménagers chimiques par des alternatives plus naturelles. Veillez également à ne pas utiliser de diffuseurs d’huiles essentielles, irritantes pour les voies respiratoires des chats. Si les symptômes persistent, consultez votre vétérinaire.

Les infections

Un chat qui tousse souvent peut également souffrir d’une infection, qui peut être virale, bactérienne ou fongique. On retrouve notamment le calicivirus félin, l’herpèsvirus de type 1 (FHV-1), la chlamydiose et la bordetellose félines, qui se manifestent le plus souvent par des éternuements, de la fatigue, de la fièvre ainsi que des difficultés respiratoires. Ces maladies peuvent être soignées grâce à un traitement de fond à base d’antibiotiques, selon leur origine, et certains médicaments permettent de soulager les symptômes. Consultez votre vétérinaire et n’administrez aucun traitement à votre chat sans avis médical.

Les parasites

La toux peut également être provoquée par des parasites, comme les vers pulmonaires, qui peuvent se transmettre aux chats si ceux-ci ingèrent des limaces et des escargots ou d’autres animaux eux-mêmes porteurs de ce parasite. Outre la toux, la présence de vers se manifeste généralement par une respiration sifflante associée à des écoulements nasaux. En prévention, pensez à nettoyer régulièrement la litière et les zones d’alimentation de votre chat, et effectuez régulièrement des visites chez votre vétérinaire, qui saura vous prescrire les vermifuges adaptés en cas d’infestation.

Le coryza (rhume du chat)

Le coryza est une maladie infectieuse fréquente chez les chats, qui entraîne une inflammation de l’appareil respiratoire et se traduit par de la toux, des éternuements et des écoulements oculaires et nasaux, parfois associés à une dégradation de l’état général du chat (fièvre, fatigue, anorexie…). Il s’agit d’une maladie très contagieuse, qui peut grandement affaiblir l’animal atteint et nécessite donc un traitement médical dans la plupart des cas. La vaccination constitue la meilleure stratégie de prévention.

L’asthme félin ou la bronchite allergique chronique

Un chat qui tousse beaucoup peut également souffrir d’asthme félin, aussi appelé bronchite allergique chronique. Il se manifeste par une toux sèche, une respiration sifflante et difficile et des crises de détresse respiratoire, durant lesquelles le chat respire vite, la gueule ouverte, et semble s’étouffer. L’asthme est une maladie chronique, qui peut devenir grave. Elle nécessite une prise en charge par un vétérinaire, qui pourra prescrire un traitement à long terme visant à espacer autant que possible les crises d’asthme. Pensez également à adapter au mieux l’environnement de votre chat, en limitant la poussière, la fumée et l’utilisation de parfums ou de sprays.

La présence d’une tumeur dans l’appareil respiratoire

La toux peut aussi être provoquée par la présence d’une tumeur dans l’appareil respiratoire, bien qu’il s’agisse d’un cas relativement rare.  La toux s’accompagne alors d’expectorations purulentes, de difficultés respiratoires, d’une fatigue ainsi que d’une perte d’appétit. Un diagnostic vétérinaire est indispensable afin de réaliser les examens nécessaires et de déterminer le traitement le plus approprié, le plus souvent une intervention chirurgicale en cas de tumeur unique.

Est-ce grave si un chat tousse ?

Si votre chat tousse de manière occasionnelle sans présenter d’autres symptômes, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. En revanche, si vous constatez une dégradation de son état général (fatigue, perte d’appétit…), des expectorations de fluides ou des difficultés respiratoires, consultez immédiatement votre vétérinaire.

Certains symptômes doivent vous alerter : forte fièvre, sifflements lors de la respiration, difficultés à déglutir, éternuements, écoulements des yeux et du nez… Ce sont autant de signes révélateurs d’un problème de santé qui doit être traité. Soyez également attentifs à la durée et à la fréquence des épisodes de toux. Si votre chat tousse souvent et ne présente pas d’amélioration après plusieurs heures, prenez rendez-vous sans attendre avec un professionnel qui saura établir un diagnostic et administrer le traitement adéquat à votre animal.

Comment calmer la toux chez un chat ?

Pour prévenir la toux chez votre chat, veillez tout d’abord à maintenir son environnement propre, afin d’éviter qu’il n’inhale des éléments irritants. La vaccination joue également un grand rôle dans la prévention des infections respiratoires, tout comme la vermifugation régulière, qui permet de lutter contre les parasites.

Veiller à l’hygiène

Afin de prévenir les épisodes de toux, veillez à la propreté de l’environnement de votre chat : limitez la poussière, la fumée ainsi que l’utilisation de parfums, sprays ou produits ménagers qui pourraient être irritants pour votre chat. Pensez aussi à opter pour de la literie hypoallergénique. Nettoyez régulièrement la litière ainsi que les zones d’alimentation de votre chat.

Tenir ses vaccins à jour

La vaccination joue un rôle crucial dans la prévention des maladies respiratoires à l’origine de la toux : elle stimule le système immunitaire de votre chat et lui permet de lutter plus efficacement contre les agents pathogènes qui causent ces infections. Même s’il n’a pas l’accès à l’extérieur, votre animal n’en est pas moins exposé à ces agents pathogènes, qui peuvent être transmis par l’intermédiaire de vos vêtements, par exemple. Il est donc recommandé de vacciner les chats contre le calicivirus, l’herpèsvirus de type 1 (FHV-1) et la chlamydiose, qui nécessitent un rappel régulier.

Le vermifuger régulièrement

La vermifugation régulière est une mesure de prévention essentielle contre la toux liée à des parasites, comme les vers pulmonaires. Qu’il ait ou non accès à l’extérieur, votre chat peut être infesté de multiples manières : ingestion d’animaux porteurs de parasites, contact avec d’autres chats infestés, présence de parasites sur les vêtements ou les chaussures…

Il existe différents types de vermifuges, en comprimés ou en pipette, qui doivent être administrés régulièrement à votre chat pour conserver leur efficacité. Il est recommandé de vermifuger tous les 3 mois les chats qui sortent, et tous les ans les chats d’appartement, en ajustant le dosage selon le poids de votre animal. Consultez votre vétérinaire pour déterminer le vermifuge adéquat. Un traitement régulier permettra de prévenir la toux chez votre chat et d’améliorer sa santé respiratoire.

Comme nous l’avons vu, la toux est un phénomène courant chez le chat, qui peut être lié à de multiples causes. Il est possible de prévenir et de traiter la toux en étant attentif au comportement et aux symptômes de votre animal et en lui offrant un environnement adapté afin de prendre soin de lui au mieux. Et si vous souhaitez renforcer votre relation avec votre chat, consultez notre article dédié ! 

ARTICLES LIÉS