Le caractère gourmet du chat

Contrairement aux chiens, les chats sont très exigeants dès qu’il s’agit d’alimentation. Il est donc important de comprendre les habitudes de son matou pour s’y adapter au mieux et faire des moments de repas des instants agréables.

Tandis que les chiens sont réputés pour manger de tout et ne pas être particulièrement « gourmets », c’est tout l’inverse pour les chats qui se montrent souvent difficiles lorsqu’il s’agit d’alimentation.

Un comportement alimentaire basé sur les odeurs

Chez le chat, le sens principal n’est autre que l’odorat. C’est donc l’odeur de l’aliment qui sera le facteur principal de choix. D’ailleurs, son sens du goût relèverait très majoritairement de l’odorat. C’est pour cette raison que lorsque vous donnez de la nourriture humide à votre chat, il est préférable de ne pas la stocker au réfrigérateur car les odeurs seront alors atténuées. A l’inverse, en réchauffant un peu la pâtée de votre matou, les odeurs seront décuplées. Cela peut donc être une bonne astuce si vous avez un chat qui boude un peu sa gamelle.

Le chat, ce fin gourmet

Même si le chat est un animal d’habitudes qui n’aime pas les changements trop brusques, il apprécie malgré tout la nouveauté quand elle est introduite de façon intelligente et respectueuse de ses préférences.

Le gros avantage de la nourriture humide par rapport aux croquettes est net: elle est non seulement plus appétante, mais le chat a aussi à sa disposition plusieurs choix de textures (gelée, mousse, terrine, sauce…). En plus des textures, le chat peut aussi expérimenter différentes saveurs (salée, sucrée, acide…). Pour savoir ce que préfère votre chat, il suffit d’être attentif à son comportement!

Réputé difficile, le chat est en réalité plutôt un petit gourmet qui aime tester différentes saveurs sans bousculer ses habitudes. C’est aussi un grignoteur qui mange à son rythme et a besoin d’avoir sa nourriture à sa disposition en permanence.